Si vous connaissez nos bateaux, si vous avez vu nos vidéos YouTube, si vous avez vu nos photos sur les réseaux sociaux, vous savez que nos bateaux d’aviron sont faits pour les sorties à la journée, mais aussi pour les aventures ! Depuis sa création, l’entreprise Liteboat a toujours été guidée par l’exploration de l’inconnu et la découverte de la nature, peut-être grâce à son fondateur qui en a eu l’idée sur un bateau à rames, au milieu de l’Atlantique… (voir l’histoire ici)

Dans cette série d’articles, nous vous aiderons à organiser et à profiter au mieux de votre prochain voyage à l’aviron, avec l’aide de nos distributeurs du monde entier, qui partagent la même passion. Aujourd’hui, Tor, de Norvège, va vous aider à passer en revue les équipements que vous pourriez utiliser.

L’équipement à emporter dépend de la distance que vous souhaitez parcourir et des conditions météorologiques.

La première chose à laquelle vous devez penser est la sécurité, et la ceinture de sauvetage Spinlock de Liteboat est l’outil parfait. Elle est en bas de votre dos lorsque vous ramez : rien n’empêche le mouvement comme le ferait un gilet de sauvetage classique. L’habillement pour l’aviron est simple : habillez-vous comme vous le feriez pour courir à l’extérieur. Pensez à la sécurité et procurez-vous des T-shirts aux couleurs vives, afin que les autres plaisanciers puissent vous repérer, vous et votre Liteboat, le plus tôt possible. Pendant les saisons plus froides, utilisez des sous-couches en laine proches de votre corps et couvrez-vous avec des coupe-vent.

Une casquette aux couleurs vives sera également un plus ! Si vous avez quelques cheveux sur la tête, vous avez besoin d’une casquette pour les maintenir en place. Si vous êtes là pour faire de l’exercice, une casquette absorbe également un peu de sueur de votre front. Certains d’entre nous rament tard, et je recommande toujours une lampe. Elle devrait éclairer à 360 degrés autour de vous, et sans clignoter, car il est beaucoup plus difficile de mesurer visuellement la distance à une lumière clignotante, par rapport à une lumière continue. J’ai trouvé une bonne lampe qui se monte facilement sur le dessus de ma casquette avec un aimant.

Certains rameurs n’aiment pas utiliser des gants, mais moi je le fais. Prenez-les fins pour un séchage rapide, sans rembourrage et avec une bonne ventilation. Pendant la saison froide, il faut qu’ils soient plus épais.

Des baskets aux pieds conviennent généralement très bien. Les pieds doivent être stables, et les « crocks » ou autres ne sont généralement pas recommandés. Pendant la saison froide, j’utilise des bottes hautes en caoutchouc avec des chaussettes de laine épaisses. Elles permettent de monter facilement à bord depuis la plage, et gardent également mes pieds au sec et au chaud pendant mon voyage. Le rétroviseur vous manquera aussi très vite. J’ai essayé beaucoup de choses différentes, mais j’ai fini par adopter la solution du miroir intégré dans mes lunettes de soleil (www.trieye.com). Ça nécessite un certain temps d’adaptation, mais vous ne pourrez plus ramer sans lorsque vous vous y serez habitués. N’oubliez pas votre nourriture et vos boissons, vous brûlez beaucoup de calories en ramant. Cela dépend bien sûr de la distance, mais ne sous-estimez jamais vos besoins, surtout pour les longs voyages.

Si vous prévoyez de tirer votre Liteboat sur la terre ferme, vous aurez besoin d’un petit chariot. Veillez à ce que le chariot ait des roues aussi grandes que possible. Trouvez un chariot avec des pneus gonflables, car vous pouvez retirer un peu d’air pour adoucir les chocs sur les pistes cahoteuses. Il doit être fixé correctement au bateau, alors prévoyez suffisamment de sangles.

En général, j’emporte toujours un jeu d’outils pour les voyages plus longs, bien que je n’en aie jamais eu besoin. Le plus important : vérifiez votre Liteboat avant de partir, c’est le plus important. Vérifiez la dérive et la vis de la dérive, vérifiez le bouchon de drainage, vérifiez que tous les boulons et écrous des portants sont bien serrés, assurez-vous que votre siège coulisse bien et que la planche de pied est fixée.

Quoi qu’il en soit, ne vous laissez pas piéger par les magasins d’équipements. Le mieux est d’y aller, de réfléchir à vos propres besoins, qui correspondent à votre niveau d’aviron. Commencez doucement, et augmentez progressivement vos ambitions.

Bonnes sorties,

Tor, distributeur Liteboat en Norvège

Nos derniers articles