Championnats de France d’aviron de mer… mouvementés !

Un week-end éclair et mouvementé sur la côte Loire Atlantique !

Ce n’est pas loin de 660 rameurs pour 235 embarcations venus de 73 clubs de tout l’hexagone qui ont répondu présent lors de cette épreuve de Championnat de France d’aviron de mer, se déroulant du 23 au 24 Octobre 2020, motivés et prêts à en découdre.

Credit: Emmelieke Odul

Vendredi, les équipages, les organisateurs, avons eu un plaisir de découvrir, sous un soleil matinal rasant, le superbe « spot » de cette côte Atlantique offrant de belles perspectives de course pour cette première journée.

Après quelques réglages, et ajustements techniques sur les bateaux, les équipages sont fins prêts pour affronter une mer commençant à se former au loin.

Le vent se renforce au cours de la journée de vendredi, les vagues se creusent, les conditions de rame en mer se durcissent, rendant la navigation plus difficile et technique, ne retirant rien au plaisir de ramer au grand large.

Un début de course, restant tout de même éprouvant pour les participants ramant face au vent et au courant contraire dès le premier bord.

 

La course de Marie (directrice générale de Liteboat)

« Depuis la plage de Villès-Martin, le bassin avait l’air correct, mais en se déplaçant vers le phare pour voir de plus près les coureurs déjà engagés, je me suis rendu compte que ça tapait fort. « Ça ne va pas être de la tarte ! ».

De retour sur la plage pour m’habiller, je croisais les solos homme de retour… intégralement douchés ! Enfilage de combinaison sous la pluie (pas grave, de toute façon nous allions terminer trempés), récupération du double gentiment prêté par un club, et hop c’est parti. Premier coups de rames à l’abri de la mer, tout va bien. Arrivés en zone d’échauffement ce n’était plus la même. Sur la ligne de départ nous étions déjà bien trempés !

Signal de départ et GO pour 6km. Nous n’avons pas été déçu du voyage ! On s’est fait chahuter, je me suis d’ailleurs demandé si je n’allais pas perdre en chemin Mathieu (fondateur de Liteboat) qui était en 2 et qui prenais plus que moi à la nage. Nous avons pris plusieurs douches, fait quelques fausses pelles, évité de justesse les bateaux des concurrents mais toujours avec la banane. Après avoir tourné à la deuxième bouée, tout s’est calmé et nous avons bénéficié de conditions très favorables pour rejoindre en mode hors-bord la ligne d’arrivée.

Le LR2X glissait à une allure impressionnante, un vrai bonheur ! C’était une course qui malgré les conditions difficiles nous a permis de prendre du plaisir (et beaucoup d’eau salée !). »

Le plafond nuageux s’intensifiant d’heure et heure en fin d’après-midi ; rien ne semble présager de belles conditions à venir. Le vent du large s’est renforcé, ramenant une houle de plus en plus formée et ce dès le passage de la première bouée.  Ces conditions météorologiques intenses ont réussi à faire plier les projets de chacun, c’est donc à regret que le comité organisateur a décidé samedi matin d’annuler la suite des épreuves ainsi que les finales A et B pour la sécurité de tous.

Nous nous en tiendrons donc qu’au résultat basé de cette journée « des séries » du vendredi pour décerner les titres de cette journée de championnat.

https://ffaviron.fr/fr/actualites/2020-10-23/des-series-spectaculaires-pour-lancer-championnats-de-france-d-aviron-de-mer

Nous tenons à remercie très chaleureusement l’accueil du comité organisateur, le président du SNOS Aviron (Alex BRIAND) pour l’organisation et le déroulement de cette épreuve malheureusement écourtée.

Un week-end restant tout de même sur une note de partage, convivialité nous réunissant autour de cette passion commune de l’aviron.

Au plaisir de tous nous retrouver lors des prochains championnats !

Credit: Emmelieke Odul